Qui sommes-nous ?

Initié en 2019, le projet collectif de recherche pluridisciplinaire Althéré, Alimentation et Thérapeutique en Région Centre-Val de Loire, de la Protohistoire au Moyen-Age, vise à identifier le contenu des récipients en contexte ritualisé (funéraire et cultuel) et authentifier la finalité des préparations, par la recherche de recettes dans les sources écrites.

Prélèvement en cours dans un récipient à analyser. S. Linger-Riquier.
Biberon en verre. Nécropole d’Esvres-sur-Indre. C. Aulnay.
Phytolithes de Poaceae panicoïde et de glume de Poaceae poïdée brisé, de type Hordeum. P. Verdin, Inrap.

Le projet a trois objectifs principaux :

  1. Identifier les différentes substances contenues dans les récipients (en terre cuite, verre, métal ou pierre), principalement par des analyses biochimiques en chromatographie en phase gazeuse ou liquide couplée à la spectrométrie de masse (GC/LC-MS), voire des analyses protéomiques (permettant d’identifier la source des protéines animales). Quand les sédiments sont conservés, ils font l’objet d’analyses polliniques ou phytolithique1 qui permettent parfois de préciser ou confirmer l’identification de la source végétale.
  2. Authentifier la finalité – alimentaire, thérapeutique, magico-thérapeutique, rituelle ou autre – des préparations détectées par la recherche de recettes dans les sources textuelles antiques, médiévales et modernes.
  3. Enrichir les référentiels en phytochimie par l’établissement des profils chromatographiques d’une vingtaine de plantes à vertu magico-thérapeutique, sélectionnées en raison des données textuelles et des contextes sélectionnés.
Préparation du poison destiné à Arwé. Paris, BnF, Ethiopien 752 f.2. [Source : portail Biblissima]
Médecin et malades. France, Paris. Bibliothèque Sainte-Geneviève, Ms. 1028 f. 061v. [Source : portail Biblissima]
Belladone (Atropa Belladonna). Gravure extraite de l’Atlas des plantes hallucinogènes.

L’ambition, à terme, est d’établir un lien entre les mobiliers et les défunts, entre les données archéologiques et les textes, entre les soignants et les soignés.

Transdisciplinaire, ce projet regroupe à la fois archéologues, spécialistes de la bioarchéologie, chimistes, historiens et pharmaciens, issus d’institutions et d’établissements universitaires différents. Au fil de l’acquisition des données, ce carnet présentera les notices les plus significatives. Il vise à mutualiser et à valoriser les données acquises dans le cadre du PCR Althéré ou d’autres projets en lien avec le sujet.

Note

  1. BROCHIER, Jacques-Élie. (1999). Les phytolithaires. Dans C. Bourquin-Mignot & J.-É. Brochier (dir.), La botanique (p.157-170). Paris : Éditions Errance. []
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search